12/05/2016

Nimes : dépôt de plainte contre la Ville !

Alliance Anti-corrida

Vingt-deux établissements scolaires nîmois, dont des écoles maternelles, ont été conviés à l'exposition  « Tauromachies universelles » qui a eu lieu, du 6 au 17 janvier 2016, au  musée d’art contemporain et bibliothèque municipale de la ville.

Les enfants ont eu à voir des scènes d'une violence rare, constatées par huissier : des taureaux agonisants, des toreros  ensanglantés, des mises à mort en gros plan, un homme soulevé par un taureau la corne lui traversant la gorge, des taureau aux cornes enflammées etc.

Il s'agit de clichés et d'images vidéo  en gros plan, visibles par tous, sans le moindre filtre ou message d’avertissement destiné au  jeune public.

La municipalité se félicite d'accueillir cette exposition dont le commentateur est  André Viard, président de l'Observatoire national des cultures taurines. C'est d'ailleurs le musée des cultures taurines qui a invité les établissements à cette innommable manifestation, dont le seul objet est la promotion de la tauromachie, sous le titre « Rendez-vous tauromachiques à Carré d'Art »...

Présente sur les lieux avec ses élèves de cinq ans, une enseignante, qui  souhaitait savoir si le contenu du documentaire était adapté aux enfants dont elle a la charge, a été qualifiée «  d'anti-taurine obtuse qui refuse de connaître l'Histoire » par M. Viard qui a même exercé des pressions sur sa directrice...

L’infraction étantt constituée, l’Alliance Anti-corrida et l’Œuvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoirs ont porté plainte, le 9 février, contre la Ville, représentée par son maire en exercice, sur le fondement de l’article 227-24 du Code pénal pour diffusion d’un message à caractère violent auprès de mineurs.

Trois mois s'étant écoulés sans réponse de la procureure de la République, les deux associations ont déposé une plainte avec constitution de partie civile devant le doyen des juges d'instruction pour déclencher des poursuites pénales.